Points de vigilance pour les enfants !

Une urgence sanitaire !

Les enfants sont les premiers touchés par la pollution de l’air, en raison notamment de l’immaturité de leurs organismes et de la fréquence à laquelle ils respirent (une fois et demie plus élevée que celle des adultes). Un grand nombre de pathologies qui prennent racine dès l’enfance et même dès le stade fœtal (asthme, allergies, eczéma, obésité…) y sont liées. Un diagnostic sur la pollution atmosphérique de nos villes et ses effets délétères sur la santé des enfants a été réalisé par UNICEF France et ses partenaires, avec l’objectif d’alerter les citoyens mais aussi d’interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité de prendre des mesures fortes. Des recommandations concrètes sont proposées dans ce rapport intitulé « Pour chaque enfant, un air pur ! » : favoriser l’essor des motorisations à très faibles émissions et généraliser les zones à faibles émissions (ZFE) autour des lieux accueillant des publics fragiles (crèches, écoles, hôpitaux, stades…). Accompagner et soutenir financièrement les collectivités et les usagers, pour développer des solutions de mobilité plus propres (marche, vélo, transport en commun, co-voiturage…) et sensibiliser la population. Pour en savoir plus (rapport complet et vidéo), consulter le site unicef.fr/UnAirPur

Attention au maquillage

Le maquillage estampillé « enfants » n’est pas sans risques. C’est ce que révèle une enquête de la CLCV (une des principales associations nationales de consommateurs et d’usagers), qui conseille d’éviter d’exposer les petits aux substances que ces cosmétiques contiennent. La peau d’un enfant est plus sensible que celle d’un adulte. Elle a moins de barrières protectrices, le risque d’une réaction allergique est plus important. Au rayon des jouets, fards à paupières, gloss ou vernis à ongles sont susceptibles de provoquer des allergies, mais aussi de déposer sur la peau et les ongles des enfants des substances nocives telles que des perturbateurs endocriniens. 2 brillants à lèvres, 5 vernis et 2 mallettes de maquillage ont été analysés. Les moutons noirs sont tous les rouges et brillants à lèvres/gloss qui contiennent des MOSH et MOAH, des huiles minérales issues du pétrole. Ces substances sont jugées préoccupantes pour la santé par les autorités de santé. Les MOSH sont en effet soupçonnés d’être bioaccumulables dans le foie, et les MOAH seraient susceptibles d’être cancérigènes. Des résultats d’autant plus préoccupants que ces produits appliqués sur les lèvres sont ingérés par l’enfant.

Pour le plaisir de lire…

Les éditions Belin Éducation, dont les titres de la collection Colibri s’adressent aux enfants dyslexiques entre 8 et 10 ans, ont lancé leur bibliothèque numérique avec de nombreuses fonctionnalités disponibles sur ordinateur, tablette et téléphone. Grossissement ou diminution de la taille de police, mise en couleur ou non du graphème étudié, trames de couleurs alternées pour isoler les segments de phrase qui ont une unité de sens, définitions écrites et audio des mots difficiles… sont autant d’aides pour apprécier la lecture en douceur.